Expo Nano visite Yverdon

Print Friendly

L’exposition itinérante Expo Nano a ouvert ses portes aujourd’hui à Y-PARC à Yverdon. L’exposition a pour thème les opportunités et les risques liés à la nanotechnologie, et présente les applications actuelles des nanomatériaux. Une introduction sous forme de table ronde intitulée « Nanotechnologies – entre fascination et prudence » aura lieu le 11 novembre à Y-Parc. Des experts des domaines de la recherche et de la formation, un représentant de la Fédération des consommateurs ainsi que Martine Bourqui-Pittet, directrice de la section évaluation des risques de l’Office fédéral de la santé publique, prendront part au débat. Les nanomatériaux s’utilisent de plus en plus souvent dans les produits du quotidien, tels que crèmes solaires, textiles, produits alimentaires, peintures ou vernis. Nous ne disposons cependant encore de bien trop peu de connaissances à leur sujet et sur leurs propriétés exceptionnelles. Expo Nano a pour ambition de faire connaître l’univers passionnant de la nanotechnologie à un large public ainsi que de peser les avantages et les risques de nouvelles applications. Au moyen de stations thématiques interactives, de panneaux explicatifs passionnants, d’expériences simples et claires ainsi que de projets de recherche fascinants, l’exposition itinérante sur les nanotechnologies présente les domaines de la médecine, de l’environnement, de l’énergie, de l’alimentation et de la sécurité au travail dans lesquels les nanomatériaux sont utilisés.

Table ronde avec des experts

Expo Nano aura lieu du 28 octobre au 16 novembre à Y-PARC à Yverdon et sera ouverte au public entre 7h00 et 19h00 du lundi au vendredi. Une table ronde sera organisé le 11 novembre, à 17 heures en présence de la Prof. Alke Fink de l’institut Adolphe Merkle à Fribourg, d’un représenant de la Fédération romande des consommateurs ainsi que de Martine Bourqui-Pittet, cheffe de la section évaluation des risques de l’Office fédéral de la santé publique, qui débattront sur le thème « Nanotechnologies – entre fascination et prudence ». Ils répondront aux questions d’actualité qui se posent dans la recherche et aborderont les débats actuels en adoptant la vue du consommateur.

Des nano-chaussettes au nano-trèfle en passant par les nano-carriers L’exposition aborde des sujets très variés: Qu’est-ce que les nanoparticules, comment sont elles utilisées, quels sont actuellement les projets de recherche en cours en Suisse et où se situent les risques lors de l’utilisation de nanomatériaux? Cela pour ne citer que quelques questions abordées par Expo Nano. L’un des sujets démontre que grâce aux nanoparticules d’argent, les odeurs désagréables que dégagent certains textiles appartiennent au passé. En jouant les médecins du futur, les visiteuses et les visiteurs essaieront eux-mêmes de guider avec précision un «nano-carrier» contenant des médicaments, vers la partie du corps atteinte. Un projet de recherche utilisant le trèfle, cherche à savoir si l’utilisation de nanomatériaux dans les engrais pour les plantes peut présenter des risques. De nombreux panneaux explicatifs, expériences et stations thématiques interactives font découvrir l’univers la nanotechnologie.

Après la visite, les visiteurs pourront évaluer eux-mêmes au nanographe, dans quelle mesure les nanomatériaux sont à considérer davantage comme une opportunité ou comme un risque. L’exposition a été conçue par Life Science Communication à la demande du programme national de recherche «Opportunités et risques des nanomatériaux» PNR 64 et réalisée en collaboration avec divers offices fédéraux, partenaires de recherche et autres institutions.

 

www.exponano.chwww.nfp64.chwww.infonano.ch