Sélection nationale des étalons FMde Glovelier (SNEG) 2016 Qualité et diversité au rendez-vous

Print Friendly

Sur les 59 candidats-étalons ayant pris part à la Sélection nationale des étalons franches-montagnes des 8 et 9 janvier 2016, 17 ont été sélectionnés pour le test en station. Le trio de tête est composé du vainqueur Navaro (ascendance Niro – Elysée II), en propriété de Urban Buch à Alpnach Dorf/OW, devant Don Chico des Fontaines (Don Ovan du Clos Virat – Havanne) appartenant à Guy & Chantal Juillard-Pape à Damvant/JU et Newman du Mecolis (Never BW – Harisson) de Bernhard Wüthrich à Rubigen/BE. Le bilan de l’édition 2016 est globalement très positif. Quant aux discussions et aux allocutions officielles, elles ont été consacrées essentiellement à la décision incompréhensible de la Confédération de mettre sur la table de négociations de l’OMC les contributions à l’exportation octroyées par le canton du Jura. Les 17 candidats retenus, jugés sur l’extérieur, possèdent toutes les qualités correspondant au but d’élevage de la race, à savoir un cheval bien typé et harmonieux, ayant une morphologie de qualité supérieure ainsi que des allures correctes, amples et souples. Les trois juges de races ont été très attentifs à sélectionner les meilleurs chevaux capables de répondre au mieux aux besoins actuels du marché. Ils ont aussi tenu compte, pour les cas limites, de la diversité génétique. Ainsi, on peut constater que les candidats retenus cette année proviennent d’un nombre élevé de lignées différentes, soit de 6 lignées paternelles (sur les 9 présentes) et de 14 lignées maternelles (sur les 45 présentes). Les 17 candidats sélectionnés doivent dorénavant se préparer à franchir le deuxième obstacle sur le chemin menant à l’approbation, soit réussir le test en station de 40 jours au Haras national d’Avenches. Durant ce test, qui débutera le 18 janvier prochain et se terminera par la finale le 27 février 2016, les chevaux seront évalués quant à leur aptitude à l’équitation et à l’attelage. Seuls les meilleurs seront reconnus par la FSFM comme étalons reproducteurs. La manifestation s’est déroulée dans de bonnes conditions devant un public très nombreux et passionné, estimé à 2’000 personnes. La menace de suppression des contributions à l’exportation pour les éleveurs domiciliés dans le canton du Jura, en raison de nouvelles règles de l’OMC, a toutefois suscité beaucoup d’incompréhension et de colère dans le monde de l’élevage. Tous les résultats sont disponibles sous : www.franches-montagnes.ch – rubrique News