Tous les voyants sont au vert pour le Comptoir broyard

Print Friendly

Le 8e Comptoir broyard va fermer ses portes ce soir à 19 h et le comité directeur peut d’ores et déjà annoncer une édition de grande cuvée avec la venue de 88’750 visiteurs. Tous les voyants sont au vert pour l’équipe bénévole qui met sur pied cet événement désormais incontournable en terre broyarde.

Les feux du 8e Comptoir broyard sont sur le point de s’éteindre en ce dimanche soir. En ce moment le concours des écaillers bat son plein. L’après-midi a débuté par une minute de silence en mémoire aux personnes disparues lors des attentats de Paris de vendredi.

Le comité directeur, emmené par Sven Clot et heureux et satisfait. Durant dix jours, la manifestation a accueilli 88’750 visiteurs. «C’est assez incroyable avec une météo digne d’un été indien. Nous étions en léger retard lors du premier week-end, mais tout ceci a été rattrapé ce week-end. Ce qui nous faire dire que le comptoir est incontournable, malgré un temps qui n’incitait pas à s’enfermer dans des cantines», note Philippe Arrighi, responsable marketing. Et justement, le bon côté de ces températures peu banales pour la saison, c’est une économie de 20% de mazout pour le chauffage.

Dans les points forts relevés par le comité lors du point presse de ce dimanche après-midi, c’est la nouvelle entrée revue et corrigée. Le public a grandement apprécié cet espace accueillant et fleuri, tout comme celui de la Jeune Chambre internationale. Le comité se réjoui d’avoir enfin trouvé la solution idéale.

D’après un premier sondage, les exposants sont satisfaits, voire très satisfaits des affaires effectuées durant ces jours de foire.

C’est le même constat pour l’hôte d’honneur Estavayer2016. «C’était une excellente occasion de pouvoir se présenter et une grande fierté pour nous», a relevé Albert Bachmann, président de la prochaine Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres qui se déroulera sur l’aérodrome de Payerne du 26 au 28 août 2016. «Nous sommes à la recherche de 4000 bénévoles et nous avons pu remarquer l’intérêt des gens pour cette manifestation. Les visiteurs nous ont demandé plein de renseignements. Notre but est atteint, mais le travail continue.»

Le Valais, avec Sierre et le Val d’Anniviers invités d’honneur ont aussi sorti le grand jeu. « Nous étions là pour faire déguster les vacances en Valais. C’est une réussite et nous sommes ravis de cette opération de charme. Nous sommes persuadés que nous allons amener de la clientèle en Valais», s’enthousiasme le responsable Martin Hannart.

Autre invité d’honneur, l’association broyarde fribourgeoise des entreprises de menuiserie charpenterie et ébénisterie. «Nous avons été victimes de notre succès. Jeunes et moins jeunes ont fabriqué plus de 500 casse-noix», fait remarquer le président de l’association Jean-Luc Maendly. Quant au comité du comptoir, il est heureux d’avoir pu démontrer le potentiel de l’économie broyarde, ce qui est aussi le but de la manifestation bisannuelle.

Du côté de la Halle rurale, on affiche aussi un grand sourire. Le restaurant n’a pas désempli et les pieds de porcs ont rencontré leur succès habituel. L’espace exposition de cette halle agricole a aussi séduit avec de nombreux stands et animaux qui ont ravi petits et grands.

Dans les points forts de ce 8e opus, les dirigeants ont relevé le succès de l’espace festif, avec notamment cette fantastique soirée concert avec le groupe Storia, ce samedi. Le public n’a jamais été aussi nombreux.

Et ce qui nous amène tout directement au point de la sécurité. «Aucun soucis de sécurité majeur n’a été relevé», signale le responsable Jacques Saugy. Les parcs ont aussi été gérés de manière optimale, malgré l’afflux. Là aussi tout a roulé, cependant le comité réfléchit à de nouvelles solutions pour la prochaine édition. Les transports ont aussi fait le plein et la solution du parc au Stade municipal payernois, avec les bus navette a été grandement apprécié.

Du côté de l’opération Pompon rouge, on a rapatrié 970 personnes et réalisé 10’658 km.

Alors, au final, c’est quoi la recette du succès du Comptoir broyard? «C’est sans doute la dynamique des exposants, d’une part. Mais je pense que cette manifestation répond à une attente de la région. Les gens croient en la Broye. Ils adorent cette ambiance de cantine», répond Sven Clot. Eh oui, le Comptoir broyard n’est qu’une surface provisoire de 13’000 m2, avec un parcours de 1,9 km monté tout exprès sur les terrains de l’armée qui collabore étroitement au succès du rendez-vous. «Les gens sont contents d’être là et c’est un exemple de plus de la réussite de cette Broye intercantonale. Ce comptoir à une âme», ajoute Myriam Baudin, trésorière. On rappellera que le Comptoir broyard est une société coopérative et que les coopérateurs ont à coeur de présenter quelque chose de bien.

Sven Clot précise aussi que si le Comptoir broyard avait atteint les 90’000 visiteurs il y a deux ans, il n’est pas à la recherche de records avec son comité de bénévoles. «Nous misons sur la qualité plutôt que la quantité et nous n’envisageons pas un agrandissement du site pour les prochaines éditions.» Une 9e édition est d’ores et déjà prévue en novembre 2017. Les dates ne sont cependant pas encore arrêtées.