Le tir de Morat existe depuis 1930

slider_murtenschiessen

«Le tir de Morat a été fondé en 1930 pour montrer que la Suisse était prête à se défendre» explique Heinz Thalmann, depuis 2006 président de l’association Tir historique de Morat. Le tir de Morat a ensuite eu lieu chaque année sauf durant la guerre en 1939, 1940 et 1943 pour faire des économies de munition.

 

Entretien avec Heinz Thalmann

 

uvg: Heinz Thalman (HT), qui participait au tir de Morat dans ses débuts?

HT: Au début, surtout les sociétés de tir des cantons qui avaient rejoint les Confédérés lors de la bataille de Morat.

 

Quelle est la capacité du Bois Domingue?

Il peut accueillir 280 groupes de 10 tireurs.

 

Quelle a été la meilleure année?

1976! 272 groupes sont venus célébrer les 500 ans de la bataille de Morat.

 

Combien de groupes viennent-ils actuellement?

Entre 140-150 groupes, donc 1400-1500 tireurs. Cela fait du Tir historique de Morat, qui est un événement annuel, le plus grand tir historique.

 

Et vous n’avez pas de concurrence?

Si! Cette année, la Fête fédérale de tir a lieu aux mêmes dates en Valais.

 

Quelles sont les raisons de la diminution de participation?

Il y a diverses raisons, entre autre la réforme de l’armée en 1995, l’ordonnance sur la protection contre le bruit en 2004, qui a obligé de nombreux stands à fermer, la réduction de l’armée et la nouvelle législation sur les armes.

 

Pourquoi les gens devraient-ils venir à Morat?

Je crois que la motivation principale est que cet événement est unique et original, de par le Bois Domingue, où a lieu la commémoration sur un des côtés avec vue sur le lac, le Vully et le Jura, et sur l’autre côté le tir.

 

Comment et où débute la manifestation?

Par le rassemblement devant la Porte de Berne, d’où part le cortège avec les invités emmené par la Fanfare de Morat vers le Bois Domingue. Les discours officiels font suite et le culte. Les tirs se déroulent de 10h-12h15, les 140 tireuses et tireurs tirent simultanément.

 

Les tirs se font donc vers le bas?

Oui, vers le bas, sur une distance d’environ 180m, sur une cible spéciale.

 

En quoi cette cible est-elle spéciale?

Nous avons 12 cibles qui représentent un motif des remparts, une fenêtre, une clé, etc. Les tireurs ne voient les cibles sur lesquelles ils devront tirer que lors de leur arrivée sur place.

 

Qui est le gagnant, est-ce le tireur ou le groupe?

C’est le meilleur groupe.

 

Que font les tireuses et tireurs après avoir effectué leurs tirs?

La plupart reste au Bois Domingue pour consommer quelque chose, d’autres vont chez des familles d’agriculteurs pour des grillades. Les résultats sont proclamés à 16h près de l’ancienne école.

 

Qui soutient la manifestation?

La Fanfare de Morat, qui mène le cortège et joue lors du culte, et la société de gymnastique, qui met à disposition les cibarres. Ces sociétés participent depuis 1930, certains membres de la commission collaborent en partie depuis 35 ans déjà, les cadets récoltent et contrôlent les douilles, la société des samaritains. Dans la plus pure tradition!

 

Pourquoi les cadets doivent-ils contrôler les douilles?

Il y a toujours une année gravée sur une douille qui n’a pas été utilisée par une société de tir. Ainsi, les tireurs ne peuvent pas tirer plus souvent avec leur propre munition, ce qui fausserait le résultat.

 

Merci infiniment pour ces informations intéressantes! Vous voulez ajouter quelque chose?

Nous avons en Suisse une situation exceptionnelle: d’une part, la confiance et le sens des responsabilités du citoyen envers l’état, d’autre part, la confiance que met l’état dans le citoyen en uniforme en lui donnant une arme automatique qu’il garde à domicile. Cela serait impensable dans d’autres pays civilisés tels que nos voisins la France ou l’Allemagne.

 

 

Tir historique de Morat depuis 1930

Présidents:

1930 – 1938 Ernst Naef

1938 – 1966 Fritz Fürst

1966 – 1982 Fritz Lerf

1982 – 1994 Fritz Goetschi

1994 – 2006 Anton Henninger

2006 Heinz Thalmann

 

Aumôniers:

1930 – 1951 Moritz von Känel

1952 – 1953 Hans von Känel

1954 – 1983 Fritz Brechbühl

1984 – 2011 Fritz Sartorius

2012 J. Zimmermann

 

 

83e Tir historique de Morat: 21 juin

 

Texte: uvg